Le gouvernement dévoile son plan d'économies — Déficit

Budget: Gérald Darmanin annonce un plan d'économies de 4,5 milliards

PATRICE PIERROT CITIZENSIDE AFP

Jamais personne n'a fait 4,5 milliards d'économies. Dans Le Parisien, mardi 11 juillet, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, détaille ses objectifs pour y parvenir.

Intervenant après la découverte d'un " dérapage " budgétaire d'au moins 8 milliards d'euros pour le budget 2017, cette annonce insiste sur le fait que ces économies n'impacteront pas négativement le nombre de fonctionnaires, les collectivités locales et la Sécurité sociale. Un: on ne touche pas aux services publics rendus aux Français. Nous avons considéré qu'il y avait possibilité de réduire le train de vie des ministères: sur la gestion du parc des voitures, avec des appels d'offres mieux négociés, etc. Les mesures ont été négociées avec l'intégralité des ministres. Mais les ministères vont devoir se serrer la ceinture. Le ministère de la Défense devra tenir le budget voté par le Parlement, ce qui signifie de facto une réduction de dépenses de 850 millions d'euros. En exclusivité pour le Parisien-Aujourd'hui en France, Gérald Darmanin fait le tour des 4,5 milliards d'euros d'économies que l'Etat entend réaliser d'ici la fin de l'année 2017.

Parmi les économies envisagées citées par le ministre: 60 millions d'euros de frais de fonctionnement dans les services du Premier ministre, 268 millions d'euros au ministère des Finances en réduisant par exemple le coût d'un programme de numérisation, 282 millions d'euros au ministère des Affaires étrangères dont la moitié provenant d'un recul de l'aide publique au développement.

La réforme du Code du travail divise le webJean-Christophe Lagarde redoute "un panurgisme parlementaire" des députés de la majoritéLes 4 Vérités - Accoyer (LR): "Philippe n'est pas un pion essentiel" pour MacronVIDEO. Ainsi, la suspension des grands chantiers lancés sous la précédente majorité, notamment ceux concernant les transports, va dégager 260 millions d'économies. Des crédits étaient prévus pour des études, on a décidé de les suspendre.

Pour la justice, ce sera 160 millions d'euros d'économies, essentiellement sur les programmations immobilières, et pour l'éducation, 75 millions d'euros mais sans suppression de postes de professeurs pour la rentrée scolaire. "Le précédent gouvernement en a fait 190 000 dans les cinq premiers mois, soit deux tiers de l'enveloppe prévue". Nous en ferons 110 000 dans les mois qui restent. Et d'affirmer que le gouvernement travaillait déjà aux économies de 2018, qui devront être encore plus importante. Comment allez-vous faire? Je reçois d'ailleurs dès cette semaine tous mes collègues pour y travailler.

Dernières nouvelles