Boire du café tous les jours permettrait de vivre plus longtemps

Selon deux étude, boire du café ferait vivre plus longtemps

Étude: boire du café ferait vivre plus longtemps

Deux nouvelles études, l'une menée dans dix pays européens et l'autre aux États-Unis, confirment les bienfaits de la consommation fréquente de café. La publication dans la célèbre revue "Annals of Internal Medicine " ainsi que la taille des échantillons appuie la véracité des résultats.

L'étude américaine a été menée sur plus de 185 000 adultes de toutes origines, âgés de 45 à 75 ans, sur une période moyenne de 16 ans.

Aux États-Unis, les auteurs de cette étude ont quant à eux constaté un lien entre une plus grande consommation de café et un risque plus faible de mortalité résultant de maladies cardio-vasculaires, respiratoires, rénales, de cancers et de diabète.

Les consommateurs d'environ trois tasses de café par jour semblent jouir d'une plus longue espérance de vie que ceux qui n'en boivent pas. Dans ce pays, environ 75% des adultes boivent du café, dont 50% quotidiennement. L'étude met également en lumière des mécanismes expliquant les effets bénéfiques du café sans la caféine.

L'étude affirme que plus on boit de café, moins on a de risques de mourir particulièrement de maladies circulatoires et du système digestif. Selon les chercheurs, les antioxydants, contenus dans le café, joueraient un rôle primordial dans la prévention du cancer.

Grâce à cette étude, les auteurs ont constaté que les personnes qui buvaient une tasse de café par jour avaient 12% moins de risque de décéder pendant la durée de l'étude que celles qui n'en buvaient pas, ce chiffre atteignant même 18% pour ceux qui en buvaient trois tasses.

Les buveurs de café auraient aussi un foie plus sain d'après une analyse de bio-marqueurs métaboliques d'un sous-groupe de 14.000 participants de l'étude européenne.

Les chercheurs et les scientifiques doivent être mis en garde, mais on peut tout de même voir un lien entre la consommation de café et les bienfaits observés, comme l'explique Veronica Setiawan, professeur de médecine préventive à l'université de Californie du Sud et principal auteur de ces travaux: "On ne peut pas dire au public 'buvez du café pour prolonger votre vie' mais on peut y voir un lien".

Selon Marc Gunter, il faut toutefois nuancer ces données puisqu'elles n'établissent pas de lien de cause à effet. Les effets étaient là aussi similaires avec du café décaféiné. Cependant, leurs " résultats suggèrent qu'une consommation modérée, de jusqu'à trois tasses par jour, peut avoir des effets bénéfiques pour la santé ".

"Bien que davantage de recherches soient nécessaires, nous pouvons dire que les résultats de cette grande étude européenne confirment les conclusions de précédentes recherches dans le monde", juge-t-il. D'ailleurs, depuis 2016, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré le café de la liste des substances cancérigènes liées au cancer de la vessie.

Dernières nouvelles