Nasa. Des images inédites de la "Grande Tache rouge" de Jupiter

Nasa. Des images inédites de la

Nasa. Des images inédites de la "Grande Tache rouge" de Jupiter

La Nasa a dévoilé mercredi 12 dans la soirée de magnifiques images de Jupiter et plus exactement de la Grande tache rouge qui la caractérise.

Tel un cyclope qui semble guetter tout visiteur, la Grande tache rouge de Jupiter, de son nom officiel, est en réalité une tempête anticyclonique. Les données recueillies par Juno lors de ce survol au plus près de la surface permettent justement d'en savoir plus sur la façon dont cette tempête s'est constituée, et comment elle a pu perdurer aussi longtemps. A l'échelle de la planète géante, d'un diamètre de 143 000 km, c'est du rase-mottes!

D'une couleur changeante, tantôt beige clair tantôt carmin menaçant, la Grande Tache pourrait exister depuis des centaines d'années. L'origine de sa couleur et sa structure sont également encore débattues. "Désormais nous avons les meilleures images de cette tempête iconique", s'est-il réjoui dans un communiqué. Et nous aider à comprendre la dynamique qui en fait un phénomène si particulier. "Pendant des générations, les hommes à travers le monde se sont émerveillés en observant la Grande Tâche rouge jovienne", a déclaré Scott Bolton, du Southwest Research Institute à San Antonio, au Texas, responsable scientifique de la mission.

La sonde a déjà détecté de gigantesques ouragans sur les pôles de Jupiter et effectué des observations inédites sur l'atmosphère et l'intérieur de la planète gazeuse.

Durant ce passage en rase-motte (tout est relatif...) Juno a en effet réalisé des clichés incroyables de la Grande Tacha Rouge de Jupiter, cette vaste zone qui apparaît plus orange que rouge vu de près, et qui correspond à un monumental anticyclone de 16.350 km de diamètre.

Lancée le 11 août 2011, la sonde Juno a dû effectuer un périple de plus de 5 ans, avec des pointes de vitesse à 213 480 km/h pour arriver jusqu'à Jupiter le 5 juillet 2016. Les scientifiques espèrent pouvoir faire de nouvelles découvertes autour de ce phénomène grâce aux informations transmises par Juno.

A ainsi détaillé Rick Nybakken à la Nasa.

Dernières nouvelles