Un test encourageant — Hyperloop

Phase de test réussie pour l'Hyperloop One

Hyperloop One : premier test du système de transport du futur dans un tunnel sous vide, en vidéo

Un projet ambitieux qui devient de plus en plus concret avec le premier test à taille réelle.

Le moteur, la pompe à vide, la sustentation magnétique et le frein électromagnétique ont été testés lors de cet essai. De quoi commencer à rêver un monde connecté par l'Hyperloop, à l'exemple d'un trajet San Francisco - Los Angeles en 35 minutes.

Hyperloop One compte notamment parmi ses investisseurs la société française de chemins de fer SNCF, le conglomérat américain General Electric, le fonds souverain russe RDIF et le géant portuaire de Dubaï, DP World Group.

Le test a eu lieu dans le désert du Nevada, et résultat, le "pod " a réussi à atteindre une vitesse de 112km/h, et ce en lévitant au-dessus des rails. Le système sera capable à terme d'aller jusqu'à 1200 km/h.

Hyperloop One vient de réaliser le premier test du système complet de transport du futur dans un tunnel sous-vide. Suite à ce test, l'entreprise a déclaré: "En créant un vide total, nous avons littéralement mis le ciel dans un tube, comme si vous voliez à 60.000 mètres d'altitude".

C'est un test réussi, d'après la société Hyperloop One, qui la rapproche un peu plus près de son objectif d'atteindre la vitesse de 400km/h et qui marque le début d'une seconde phase de développement. À propos de la réussite de ce premier test, le co-fondateur et patron de l'entreprise, Shervin Pishevar, s'est exprimé "Pour la première fois depuis plus de 100 ans, un nouveau mode de transport a été testé ". Un beau challenge qui n'est pas tout de même pas pour demain.

Dernières nouvelles