Romain Bardet domine le Col de Peyresoude — Tour de France

VIDEO. Tour de France Aru attaque quand Froome a un problème mécanique

Un dimanche de folie

Après deux étapes pour sprinteurs, le peloton abordait la première partie de son diptyque pyrénéen. Romain Bardet marque les esprits. Il a pris l'habitude de gagner sur le Tour (Saint-Jean-de-Maurienne 2015 et Saint-Gervais-Mont-Blanc en 2016). Il lui avait manqué quelques secondes à Chambéry lors de la 9 étape (dimanche), il a magistralement effacé la frustration, jeudi à Peyragudes. Froome est à 6 secondes et Romain Bardet, troisième fait un rapproché à 25 secondes.

Interrogé juste avant le départ fictif de la 13e étape, Chris Froome estime que Fabio Aru et ses hommes vont devoir gérer la pression qui incombe à l'équipe qui détient le maillot jaune. Dès les premières pentes de l'ascension de Peyresourde, Nairo Quintana (Movistar) est distancé en compagnie de Pierre Latour (AG2R La Mondiale). Les jours passent et l'Irlandais s'accroche. Le coureur d'AG2R reste en 3ème position au classement. Le suspense est entier pour la victoire finale. On notera que c'est la première fois de sa carrière que le britannique, leader de l'équipe SKY, perd son maillot en montagne. Assez pour délaisser son maillot jaune au profit du champion d'Italie. De Gendt se fait également reprendre par le groupe maillot jaune composé d'une quinzaine de coureurs. Incapable de suivre Bardet et Aru dans la rampe finale aux pourcentages donnant le vertige. Des coureurs bien classés au général vont essayer de se battre pour le podium, et Aru en fait bien évidemment parti. "Ce n'est jamais agréable, je suis content d'en avoir terminé avec cette étape, d'être indemne et d'en finir avec le plat", avouait Bardet, déjà pressé d'être au lendemain". "Je vais le coller comme de la glu (...) L'objectif numéro 1, c'est de ne laisser personne revenir dans le jeu au niveau du classement général".

Dernières nouvelles