La ministre du Travail favorable à une hausse des indemnités de licenciement

Muriel Pénicaud

Muriel Pénicaud

Muriel Pénicaud, qui s'exprimait dans la nuit de mercredi à jeudi lors du débat sur le projet de loi d'habilitation à réformer le Code du travail par ordonnances à l'Assemblée nationale, "a annoncé l'engagement du gouvernement à augmenter les indemnités légales de licenciement pour tous les salariés", selon un communiqué de ses services. Elle n'a toutefois pas précisé l'ampleur de la hausse. La revalorisation des indemnités de licenciement est une revendication de la CFDT et de FO.

A l'heure actuelle, les indemnités légales sont fixées à 1/5 de mois de salaire par année d'ancienneté, plus 2/15 de mois par année au-delà de 10 ans. La question a été évoquée lors d'une rencontre bilatérale entre FO et le cabinet de Mme Pénicaud mardi et "ça pourrait aller jusqu'au doublement", comme le réclame le syndicat. L'examen du projet de loi d'habilitation devrait s'achever au plus tard le 17 juillet. Même si les conventions de branches permettent de réévaluer ces montants, la France fait tout de même partie des pays les moins généreux avec les salariés, note la ministre du Travail: "Il y a en France un niveau d'indemnités légales, et souvent conventionnelles par conséquence, qui est plus bas que la moyenne", a-t-elle rappelé devant les députés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Dernières nouvelles