Roger Federer confirme sa place dans l'histoire du sport — Wimbledon

Marin Cilic célèbre sa qualification pour les demies de Wimbledon

Marin Cilic célèbre sa qualification pour les demies de Wimbledon | Reuters

Impérial en finale face à un Marin Cilic diminué (6-3, 6-1, 6-4), Roger Federer a remporté ce dimanche le tournoi de Wimbledon pour la huitième fois de sa carrière.

Après un premier échec à Wimbledon en 2015, Garbine Muguruza est parvenue à remporter, à 23 ans, son premier titre sur le gazon londonien. Avec à cet exploit, le champion dépasse l'Américain Pete Sampras, et le Britannique William Renshaw, avec lesquels il partageait jusqu'à maintenant le record de titres à Londres.

Cette démonstration du Bâlois doit bien sûr être tempérée par les soucis physiques de Cilic, mais elle vient donc parachever une quinzaine de rêve, au cours de laquelle Federer n'aura tout simplement pas perdu le moindre set en sept matches.

Face à de tels résultats, difficile de ne pas se poser la question: Roger Federer peut-il redevenir numéro un mondial avant l'US Open ?

Il était redevenu un favori, cette année, après son titre inattendu à l'Open d'Australie et les difficultés rencontrées par le Serbe Novak Djokovic et l'Ecossais Andy Murray, tenant du titre.

Une minute ou deux plus tard, le Suisse était assis sur la ligne de court, essuyant les larmes qui coulaient de ses yeux. On a pu y voir la Française Marion Bartoli ou encore Rod Laver et Tommy Haas. Zapper la saison sur terre battue était en tout cas la bonne décision.

Dernières nouvelles