Les marchés suspendus au moindre mot de Mario Draghi

L'indice CAC 40 a cédé jeudi 16,85 points à 5.199,22 points  © AFP  Archives  Bertrand GUAY

L'indice CAC 40 a cédé jeudi 16,85 points à 5.199,22 points © AFP Archives Bertrand GUAY

Il est monté vers 10h45 à 1,1658 dollar, son niveau le plus élevé depuis fin août 2015.

La monnaie européenne montait également face à la devise nippone, à 129,85 yens pour un euro contre 128,85 yens la veille.

Le billet vert se stabilisait face à la devise japonaise, à 111,87 yens pour un dollar contre 111,89 yens mercredi soir.

"Pourquoi l'euro se reprend-il malgré la prudence de la BCE et de (son président Mario) Draghi?".

"Si les positions spéculatives actuelles offrent un risque limité de hausse supplémentaire de l'euro, un passage sans encombre par Mario Draghi à la conférence de presse (jeudi) devrait constituer un catalyseur à de nouveaux achats d'euros avant son discours à Jackson Hole", estime Citigroup. "Mais le marché a complètement ignoré ses remarques". Une telle annonce serait symbolique puisque Mario Draghi a pris la parole à Jackson Hole pour la dernière fois en 2014 afin de préparer les marchés au QE.

FRANCFORT, 20 juillet (Reuters) - Les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) ont choisi à l'unanimité de ne pas modifier la politique de pilotage des anticipations et de ne pas fixer de date pour discuter des changements à apporter à son programme de relance, a déclaré jeudi Mario Draghi. "Nous n'avons pas discuté de ce que nous ferons en septembre (.) et après", a-t-il assuré.

Alors que le président américain a mis en garde mercredi dans une interview au New York Times M. Mueller, qui enquête sur une éventuelle collusion entre des proches de Donald Trump et la Russie, contre tout examen des finances de sa famille non liées à la Russie, l'agence Bloomberg a rapporté que l'enquête du procureur spécial incluait des transactions menées par le président américain avant sa campagne.

Par ailleurs, le yen était sous pression après que la Banque du Japon (BoJ) eut encore abaissé ses prévisions d'inflation, éloignant de fait la perspective d'un resserrement monétaire.

Vers 16H00 GMT, la livre britannique baissait face à l'euro, à 89,72 pence pour un euro, atteignant même vers 14H45 GMT 89,77 pence, son niveau le plus faible depuis début novembre 2016.

Le taux d'inflation annuel dans la zone euro a oscillé autour de la ligne de 2% depuis janvier 2017 avant de retomber à 1,3% en juin 2017, indiquant que la stabilisation des prix reste un peu fragile et pourrait donc requérir plus d'APP dans le temps.

L'once d'or a fini à 1.238,70 dollars au fixing du soir, contre 1.242,15 dollars mercredi.

Dernières nouvelles