Moins de morts du sida depuis 2005

Contre le sida réaliser l'impossible

Contre le sida réaliser l'impossiblePlus

Jusque-là régions les plus touchées dans le monde par l'épidémie du VIH/Sida, l'Afrique australe et de l'Est ont accompli le plus de progrès que n'importe quelle autre région du monde, dans la lutte contre le virus, relève un rapport ce jeudi de l'Onusida, le programme de coordination de l'ONU contre le sida. L'an dernier, en 2016, ce sont un million de morts qui ont été dénombrés sur la planète. "Nous avons atteint l'objectif 2015 de 15 millions de personnes sous traitement et nous sommes en train de doubler ce chiffre, pour arriver à 30 millions et atteindre l'objectif 2020", assure Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA. 1,8 million de nouvelles infections par le VIH ont encore eu lieu en 2016, soit une contamination toutes les 17 secondes en moyenne.

Le rapport montre également qu'en 2016, 70% des personnes qui vivent avec le sida ont conscience de leur maladie. Le nombre de nouvelles infections a baissé de 29%.

Plus de la moitié des malades dans le monde sont désormais sous traitement et le nombre de nouvelles contaminations par le VIH a continué à décliner, mais à un rythme encore trop lent, selon ces données, publiées avant l'ouverture dimanche 23 juillet à Paris d'une conférence internationale de recherche sur le sida.

L'Onusida pointe encore que moins de la moitié (43%) des enfants vivant avec le VIH ont accès au traitement, contre 54% des adultes. Fin 2016, environ 19 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros) étaient disponibles dans les pays à revenu faible et moyen.

L'organisme reste particulièrement inquiet de l'explosion des nouveaux cas en Europe de l'Est et en Russie.

Depuis le début de l'épidémie, dans les années 1980, 76,1 millions de personnes ont été contaminées par le VIH et 35 millions sont décédées, soit l'équivalent de la population du Canada.

Dernières nouvelles