Kenya: manifestation après le meurtre d'un responsable électoral

Kenya manifestation après le meurtre d’un responsable électoral

Kenya: manifestation après le meurtre d'un responsable électoral

Ce dernier s'était exprimé la semaine dernière à la télévision nationale pour rassurer les futurs électeurs quant à la fiabilité du système informatique régissant le processus électoral.

" Le Kenya a une malheureuse histoire d'assassinats par opportunisme politique et il y a une effrayante similarité dans la séquence d'événements (entourant la mort de M. Msando) qui laisse le sentiment que nous avons déjà vu ça auparavant", a-t-il ajouté.

Des defenseurs des droits de l'homme ont manifesté leurs mécontentement mardi dans les rues de la capitale.

Dans un communiqué conjoint, les ambassadeurs des États-Unis et de la Grande-Bretagne se sont dits " gravement préoccupés " et ont offert l'aide de leurs pays pour mener l'enquête.

C'est marqué de traces de torture et un bras manquant, que le corps de Chris Msando, responsable du système informatique (outil principal contre la fraude utilisé pour identifier les électeurs et compter les voix) a été retrouvé sans vie dans la banlieue de Nairobi. Celui-ci avait été défaillant durant les élections de 2013, obligeant l'opposition à contester les résultats devant la Cour suprême, sans obtenir gain de cause. Nous avons des fournisseurs de service et, pour l'instant, aucun employé de la commission n'a les mots de passe, donc ne spéculons pas. La commission électorale assure de son côté que la reconnaissance biométrique des 19,6 millions d'inscrits garantira la régularité de l'élection. Le président Kenyatta s'est déclaré " profondément choqué et attristé " par ce meurtre. L'IEBC est en charge de l'organisation des élections du 8 août, où doivent être désignés le président et les gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l'assemblée.

La tension est vive au Kenya dans la perspective de l'élection présidentielle qui risque d'être serrée entre Uhuru Kenyatta, le président sortant, et le chef de l'opposition Raila Odinga.

Que pensez-vous de cet article?

Dernières nouvelles