Une centaine de salariés contaminée par une mystérieuse maladie — Clarebout Potatoes

Onze salariés de l'usine de pommes de terre se trouvaient encore à l'hôpital vendredi en fin d'après-midi

Onze salariés de l'usine de pommes de terre se trouvaient encore à l'hôpital vendredi en fin d'après-midi

Il y en a certainement plus qui sont touchées, car d'autres personnes sont allées voir leur propre médecin. En général, les salariés sont malades durant deux à trois jours, avant de guérir. "Pour l'instant, nous ne savons pas quelle maladie ils ont", détaille Joris Moonsens. Le porte-parole belge ajoute que la cause de ce virus est forcément interne à l'entreprise car "seuls les salariés ont été touchés". Mais des investigations sont en cours pour déterminer les raisons de cette infection qui frappe spécifiquement les ouvriers de deux lignes de production, chargés de laver et trier les pommes de terre. Les salariés présentent de la fièvre mais pour le moment, leur pathologie n'a pas été identifiée.

Le directeur de garde du Centre hospitalier, Claude Debrok, a également affirmé que des "mesures d'isolement ont été prises pour les patients qui côtoient des personnes fragiles, ils ont pu rentrer chez eux mais avec un masque respiratoire".

"On est toujours sur les mêmes symptômes, a expliqué l'Agence régionale de Santé (ARS) à la Voix du Nord, qui a rapporté l'affaire". Toutefois, contactée à plusieurs reprises par franceinfo vendredi, elle n'a pas fait de commentaire. Mais depuis vendredi, l'affaire est prise au sérieux: l'enquête a été confiée aux autorités belges et, de son côté, l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France leur transmet des informations.

Dernières nouvelles