Oeufs contaminés. Enquête en cours

ŒUFS CONTAMINÉS PAR UN INSECTICIDE > CEUX SUR LE MARCHÉ BELGE SONT SANS DANGER

Il y a des oeufs dangereux pour la santé en Allemagne et aux Pays-Bas et le problème vient probablement de Belgique

L'insecticide est utilisé dans les traitements vétérinaires pour se débarrasser des tiques et des puces.

Les Pays-Bas ont lancé un appel à la population pour ne pas consommer les oeufs qui portent les codes X-NL-40155XX car ils contiennent une haute concentration en Fipronil. Problème: celle-ci a utilisé du fipronil, une molécule interdite dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire.

La chaîne allemande de supermarchés Aldi a retiré tous les oeufs de la vente dans chacun de ses 4.000 magasins en Allemagne par mesure de précaution en raison d'une possible contamination par un produit insecticide toxique.

En se basant sur les valeurs relevées sur les oeufs infectés aux Pays-Bas (où 180 élevages ont été initialement fermés) et en Belgique, le risque sanitaire est "élevé " pour un enfant dès lors qu'il mange deux oeufs par jour, a-t-il précisé. Chez les hommes l'insecticide est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde. À partir de là le secret de l'instruction a commencé à prévaloir. Le parquet d'Anvers, en charge de cette enquête, s'est refusé à donner la moindre information, à la demande expresse du juge enquêtant dans cette affaire.

L'Allemagne avait haussé le ton, vendredi soir: "J'attends des autorités compétentes qu'elles élucident (ce dossier) rapidement et minutieusement". "Quelqu'un a clairement procédé avec une énergie criminelle pour frelater (des oeufs) avec un produit interdit", a déclaré le ministre allemand de l'Agriculture Christian Schmidt dans un entretien avec le quotidien Bild publié vendredi dans la nuit. En effet, l'utilisation de cette substance n'est pas autorisée dans ce secteur. Selon les médias belges et néerlandais, la société néerlandaise mise en cause, ChickFriend, aurait acheté son désinfectant dans le nord de la Belgique, auprès de la société Poultry-Vision. "Rien ne prouve pour l'instant que la France soit concernée". Le ministère de l'Agriculture et de l'alimentation n'a pas "été informé de la distribution du produit incriminé ou de produits de volailles contaminés sur notre territoire ".

Les autorités sanitaires suédoises, suisses et belges ont fait de même mais l'ampleur des dégâts semble de moindre importance.

Dernières nouvelles