Epidémie à l'usine Clarebout potatoes le mystère enfin résolu — Belgique

Sur les traces de la mystérieuse maladie qui a touché les employés d'une usine de frites belgePlus

Sur les traces de la mystérieuse maladie qui a touché les employés d'une usine de frites belgePlus

Selon lui, les employés auraient pu avoir mal réagi à l'exposition aux pesticides utilisés dans la culture des pommes de terre. Depuis le 27 juillet, 85 travailleurs, sur les 200 du site de production de Neuve-Église (B), ont été hospitalisés, brièvement ou non, parce qu'ils présentaient les mêmes symptômes.

Ils s'étaient plaints de fièvre, de maux de tête, de courbatures, avaient du mal à respirer...

Les recherches progressent et nos confrères de ladepeche.fr rapportent en ce jour de nouveaux éléments sur cette affaire.

La piste privilégiée par l'Agence apparaît désormais être celle de la fièvre de Pontiac, une forme bénigne de légionellose.

Des prélèvements d'eau et d'air ont été effectués au sein de Clarebout Potatoes pour vérifier de possibles traces de légionelles dans l'eau ou de poussières toxiques dans l'air. Cette hypothèse ne peut être confirmée par une prise de sang, quatre semaines après le premier test, pour voir comment les anticorps ont été produits. Mais une autre hypothèse a également été émise par le bourgmestre de Heuvelland dont dépend Neuve-Église, Marc Lewyllie.

Dernières nouvelles