La France désormais touchée par la crise des œufs contaminés au fipronil

Des millions d’oeufs ont été retirés de la vente principalement en Allemagne Pays Bas et Belgique où l’alerte a été donnée en premier fin juillet. L’entreprise ChickFriend une société spécialisée dans l’éradication du pou rouge est

Oeufs contaminés au fipronil en Europe : ce que l'on sait

Les autorités sanitaires enquêtent depuis ce hier lundi pour tracer les lots d'œufs contaminés au fipronil, un insecticide.Livrés en France courant juillet, des lots de cette livraison se trouverait dans un établissement du Maine-et-Loire. La crise s'est ensuite propagée en Allemagne, en Suisse et en Suède, où des millions d'œufs supplémentaires, en provenance des Pays-Bas qui comptent près de 50 millions de poules pondeuses, ont été rappelés et détruits.

Deux établissements fabriquant des ovoproduits situés dans la Vienne et le Maine-et-Loire ont en revanche reçu 13 lots d'oeufs contaminés en provenance des Pays-Bas entre le 11 et le 26 juillet 2017 et des investigations sont en cours "pour évaluer la situation (les produits concernés et leur destination) et bloquer les produits incriminés à des fins d'analyses", est-il précisé dans ce communiqué. Les services de contrôle diligentés étaient encore en train de voir lundi "sur l'ensemble de ces lots, ce qui a été utilisé ou pas ".

"Les professionnels de l'amont (producteurs d'œufs) ont été informés et il leur a été demandé de vérifier leurs approvisionnements ", a ajouté le ministère où une réunion avec les acteurs de l'aval (collecteurs, transformateurs et distributeurs) s'est tenue lundi soir 7 août pour faire le point sur la situation et renforcer la surveillance.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) considère le fipronil comme " modérément toxique " pour l'homme, en grande quantité, et les autorités sanitaires se veulent rassurantes.

Selon le ministère, " seules les analyses engagées permettront de déterminer si le niveau de contamination de ces produits est susceptible de présenter un risque pour la consommation ". Des contrôles ont déjà était renforcés fin juillet dans le Pas-de-Calais où un éleveur a signalé qu'il utilisait un pesticide contenant du fipronil.

Les éleveurs néerlandais pourraient abattre des millions de poules contaminées par un insecticide, le fipronil, une molécule utilisée pour éradiquer le pou rouge sur les poules.

Dernières nouvelles