Recherche appartement ou maison : deux candidats furieux après l'émission

Suzanne et Yarek n'ont pas été convaincus par Recherche appartement ou maison

Suzanne et Yarek n'ont pas été convaincus par Recherche appartement ou maison

Le couple avait eu le coup de foudre pour une habitation de 83 mètres carré avec trois chambres, un jardin et une terrasse, pour la somme de 215 000 euros.

Rien ne semble arrêter Stéphane Plaza. En 2013, Suzanne et Yarek ont fait appel à l'émission phare de la chaîne du groupe M6, "Recherche appartement ou maison ", que l'animateur présente. Dans une interview accordée à Télé Star, ils ont expliqué qu'ils regrettaient d'y avoir participé et qu'ils auraient mieux fait de se passer de l'émission pour trouver leur maison.

Yarek raconte à Télé Star: "Nous avons perdu notre temps". "Je pense qu'il y avait plus de biens qui correspondaient à nos critères à Martignas ". Sauf que, comme l'affirme Yarek, " au moment de la visite, la maison était déjà vendue...

Pour les aider dans leurs recherches, ils avaient pourtant bénéficié de l'aide de Laurence Rousserie, une experte qui "ne connaissait pas du tout ce secteur immobilier, d'après Yarek. [Laurence Rousserie] n'avait aucun réseau et frappait à la porte des gens aléatoirement pour savoir si leur maison était à vendre ".

Cette déception initiale n'aurait pu être qu'un mauvais souvenir si leur coup de coeur pour une maison de 83m2 ne leur était pas passé sous le nez. Pourtant dans l'épisode, M6 expliquait que le bien avait été vendu à un acheteur plus offrant. "La production n'avait pas l'air au courant", souffle l'homme. Contactée par Téléstar, Pascale Albertini, productrice de l'émission, a répondu que le couple ne l'avait "pas contacté au terme des trois visites pour faire remonter ces plaintes mais, si ça avait été le cas, nous aurions poursuivi les recherches en dehors du tournage ". "Ce que vous voyez à l'écran, c'est comme dans la vraie vie", explique-t-elle en préambule. "La particularité, c'est qu'ils ne sont pas basés sur un secteur en particulier", indique Pascale Albertini. "Ils sont une sorte d'intermédiaire entre les acheteurs et les agences (...) ils visitent les appartements et sélectionnent seulement ceux qui répondent aux attentes de leurs clients".

Dernières nouvelles