Cinq entreprises françaises ont reçu des œufs contaminés au fipronil

Risque de contamination : Aldi retire les œufs de ses magasins

La chaîne Aldi retire tous les oeufs de la vente en Allemagne

Millions d'oeufs détruits L'ampleur de la crise n'est apparue au grand jour que la semaine dernière aux Pays-Bas, où une centaine d'élevages ont été bloqués et des rappels massifs ordonnés. Selon le ministère de l'Agriculture, "treize lots d'œufs contaminés au Fipronil en provenance des Pays-Bas ont été livrés en France, à deux établissements de fabrication de produits industriels à base d'œufs de la Vienne et du Maine-et-Loire entre le 11 et le 26 juillet 2017". Ses effets peuvent être dangereux pour la santé des humains au-delà d'un certain seuil. Plus de 300.000 poules contaminées, qui atteignaient la limite d'âge de 18 à 24 mois pour la ponte, mais étant de ce fait exclues du circuit de transformation alimentaire habituel, ont déjà été abattues, selon l'organisation agricole néerlandaise LTO.

D'énormes quantités d'œufs ont d'ores et déjà été retirées des rayons dans des supermarchés de plusieurs pays européens. Les producteurs néerlandais d'oeufs ne pourront de nouveau commercialiser leur production que lorsque des analyses auront déterminé qu'il n'y a plus aucune trace de fipronil.

Les autorités belges ont appris début juin qu'il y avait "un problème" dans des élevages dû à la contamination d'œufs par un insecticide, et expliqué samedi avoir gardé le secret en raison d'un enquête judiciaire pour "fraude" en cours.

A l'origine de cette affaire qui secoue les Pays-Bas, l'Allemagne et la Belgique, des éleveurs de volailles néerlandais ayant fait appel à Chickfriend, une société de Ravels spécialisée dans l'éradication du pou rouge, un parasite très néfaste pour les poules.

Dans l'Union européenne, l'utilisation de ce pesticide est interdite pour les animaux destinés à la chaîne alimentaire, mais reste courante dans de nombreux produits antiparasitaires pour les animaux de compagnie (anti-puces et anti-tiques) et dans des produits à usage domestique contre les infestations (anti-termites, anti-fourmis, anti-blattes.).

Le fipronil est considéré comme "modérément toxique" pour l'homme. Il souhaite évaluer les risques pour la santé humaine liés à l'ingestion d'œufs et ou de produits contaminés par le fipronil.

Mais les premiers résultats d'analyse se veulent rassurants.

D'après le ministère l'Agriculture, les autorités européennes ont transmis l'information le 5 août. Le CNPO, l'interprofession des œufs, confirme que le produit de traitement frauduleux n'est pas distribué en France et qu'aucun œuf français commercialisé à destination du grand public n'est contaminé.

Les professionnels français des filières concernées sont informés et il leur est demandé de vérifier leur approvisionnement. Cette société aurait employé une solution de nettoyage, le Dega-16, contaminé par le Fipronil.

Dans un premier temps, la France a décidé de seulement placer sous surveillance un élevage du Pas-de-Calais "après le signalement par l'éleveur de l'utilisation de ce produit par son fournisseur belge". Le ministère n'était pas en mesure de dire dans l'immédiat si les produits incriminés s'étaient retrouvés dans le commerce, alors qu'une enquête est en cours. L'une d'elle, Igreca, basée dans le Maine-et-Loire, a indiqué mardi avoir identifié "les lots de produits finis fabriqués à partir" de ces oeufs.

Dernières nouvelles