Il cache son VIH à sa compagne et la contamine

Paris : un homme mis en examen pour avoir transmis le Sida à sa petite amie

Paris : il transmet le sida à sa petite amie et lui cache de peur qu'elle ne le quitte

Le trentenaire a expliqué qu'il n'avait pas osé la mettre au courant "de peur de la perdre". Richard, 36 ans, a été mis en examen vendredi dernier à Paris pour "administration de substance nuisible", "harcèlement " et "envois réitérés de messages malveillants ".

Fin 2016, cette jeune femme apprend l'indicible nouvelle: le résultat des analyses médicales qu'elle a effectuées dans un laboratoire montrent qu'elle a contracté le virus du sida. Elle appelle son ancien petit ami parisien pour le prévenir et tenter d'obtenir une explication. Lorsqu'elle avait contacté son ancien compagnon pour avoir des explications, celui-ci avait avoué qu'il lui avait caché sa séropositivité qu'il connaissait depuis une dizaine d'années. La jeune femme dépose plainte immédiatement.

Contamination et harcèlement. Dans le cadre de ce dossier, transmis à la PJ parisienne, Richard a été convoqué au commissariat mercredi avant d'être placé en garde à vue.

Richard a le profil d'un ex-toxicomane.

Le suspect était déjà connu par les services de police pour "des affaires de violences, vol dans des voitures, cambriolage et infraction à la législation liée aux stupéfiants" commises entre 1987 et 2006.

Une séropositivité cachée pour ne pas perdre sa compagne. À nouveau en couple, il a pris la peine cette fois d'informer sa compagne de son état de santé. La poursuite de l'enquête permettra de déterminer si d'autres contaminations volontaires ont eu lieu. Trois ans plus tôt, en mars 2011, la cour d'assises de Strasbourg (Bas-Rhin) avait infligé cinq ans de prison dont trois fermes à un homme pour des faits identiques.

Dernières nouvelles