Scandale sanitaire : Aldi retire tous les œufs de la vente en Allemagne

Selon l'Office fédéral de la sécurité alimentaire les quantités constatées jusqu'à présent ne mettent pas en danger la santé des consommateurs

Pays-Bas : des milliers d'oeufs contaminés à l'insecticide

A l'origine de l'affaire, des éleveurs néerlandais de volaille ont fait appel à Chickfriend, une société spécialisée dans l'éradication du pou rouge, qui a employé dans son produit du Fipronil, une molécule interdite dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire. Les distributeurs Rewe, Penny et Lidl ont également annoncé ces derniers jours l'arrêt de la commercialisation des oeufs en provenance des Pays-Bas.

Une "conférence téléphonique de crise" a lieu aussi ce jeudi entre plusieurs régions d'Allemagne et le gouvernement allemand, a indiqué le ministre de l'Agriculture allemand, Christian Schmidt (CSU), à la radio.

Après le magasin Aldi qui a retiré de la vente des millions d'oeufs en Allemagne, les autorités sanitaires belges, suisses et suédoises leur ont aussi emboité le pas.

Le fipronil est cependant peu nocif s'il est présent seulement en petite dose et "modérément toxique" à plus grande échelle, selon l'Organisation mondiale de la santé.

La Commission européenne a déclaré "suivre l'affaire de très près", considérant comme "prioritaires les questions touchant à la santé publique", a affirmé la porte-parole Anna-Kaisa Itkonen à des journalistes jeudi.

"Nous sommes en relation permanente" avec les pays touchés, "les élevages ont été identifiés et les oeufs infectés sont retirés du marché", a-t-elle poursuivi, arguant que la "situation (était) sous contrôle".

En Belgique, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a dit avoir lancé une enquête "en collaboration avec le parquet", précisant toutefois qu'aucun des œufs contaminés n'avait été commercialisé dans le pays.

Un million d'oeufs déjà distribués en Allemagne ont dû être rappelés dans un point de distribution aux Pays-Bas. Mais l'enquête a aussi révélé que du produit contaminé avait été livré dans des élevages allemands, selon un circuit encore obscur, et chaque jour voit gonfler les estimations du nombre d'oeufs contaminés dans le pays.

Les contrôles ont montré un taux important de Fipronil dans les oeufs et les poulets.

Les éleveurs de volaille souhaitent que l'autorité néerlandaise sanitaire (NVWA) soit tenue responsable des dommages causés par les oeufs contaminés au Fipronil, rapporte le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

Dernières nouvelles