Altice retire SFR de la Bourse de Paris

L'homme d'affaires Patrick Drahi réfléchirait à formuler une offre pour acheter Charter Communications

L'homme d'affaires Patrick Drahi réfléchirait à formuler une offre pour acheter Charter Communications

Fin de promenade pour SFR.

Altice a annoncé jeudi plusieurs accords d'acquisition d'actions SFR Group qui lui permettent de s'assurer une détention de 95,9% du capital et des droits de vote de l'opérateur télécoms.

Le cours que proposera Altice en septembre représente en effet une surcote de 9,69% par rapport au cours de clôture mercredi à 31,45 euros.

En outre, ce n'est pas la première fois qu'Altice s'attaquerait à un groupe plus grand que lui: en 2014 il avait racheté, via Numericable, SFR dont le chiffre d'affaires était plus de dix fois supérieur. Le gendarme des marchés estimait que les parités fixées pour cet échange étaient trop floues et potentiellement négatives pour les actionnaires de SFR. Soit près de 10 fois plus qu'Altice USA.

L'offre proposait alors huit nouvelles actions ordinaires Altice NV de catégorie A, cotées à Amsterdam, pour cinq actions SFR. D'après la chaîne CNBC, le tycoon franco-israélien envisagerait une offre sur Charter Communications, le numéro deux du câble aux Etats-Unis.

Dernières nouvelles