Baisse plus forte que prévu des stocks américains — Pétrole

Baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole américains

États-Unis: une baisse trois fois plus importante que prévu des stocks de pétrole brut

Le baril de " light sweet crude " (WTI) pour livraison en septembre, référence américaine du brut, a terminé à 49,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), gagnant 39 cents par rapport à la clôture de mardi.

Selon ce document de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, la demande mondiale devrait progresser de 1,37 million de barils par jour (mbj) à 96,49 mbj cette année puis de 1,28 mbj à 97,77 mbj en 2018.

Les cours du pétrole étaient en légère hausse mercredi en fin d'échanges européens, réagissant peu à la baisse nettement plus marquée que prévu des réserves américaines de brut alors que celles d'essence ont augmenté.

L'OPEP prévient que des développements politiques ou des changements des politiques monétaires, tout particulièrement aux Etats-Unis ou en zone euro, pourraient menacer cette dynamisme économique.

Mais le cartel a également indiqué que ses pompages en juillet avaient dépassé sa prévision de la demande, en raison de la production de la Libye et du Nigeria, deux pays membres exemptés de l'accord entré en vigueur le 1er janvier.

Le cartel a d'une part "confirmé ce que craignaient les investisseurs depuis plusieurs mois, à savoir une nouvelle augmentation de sa production", a commenté Enrico Chiorando, analyste chez Love Energy.

Le prix du pétrole n'a pas remonté comme prévu, malgré la réduction historique de la production de pétrole des pays de l'OPEP et d'autres producteurs de pétrole. Parallèlement, le recul hebdomadaire des réserves de brut de 6,5 millions de barils aux Etats-Unis "conforte la théorie que le surplus d'offre sur le marché du pétrole se réduit rapidement", ont avancé les analystes de Commerzbank.

" Les réserves ont baissé de plus de 33 millions de barils au cours des six dernières semaines", a relevé James Williams WTRG". Ce dernier élément a joué dans la hausse surprise des réserves d'essence alors même que la demande pour le carburant est à un niveau très élevé en cette période de grands déplacements en voiture.

Dernières nouvelles