La pop star Taylor Swift accuse un DJ d'attouchement

La pop star Taylor Swift accuse un DJ d'attouchement

Procès d'un DJ accusé d'agression sexuelle par Taylor Swift : la force de l'exemple

En costume sombre sur une chemise bleutée, la chanteuse de 27 ans était assise avec son équipe juridique pour la fin de la sélection des huit jurés au tribunal fédéral de Denver, et sa mère Andrea Swift se trouvait également dans la salle d'audience.

L'ex-adolescente vedette, qui s'est faite connaître en devenant une prodige de la "country music", a poursuivi l'animateur radio en octobre 2015 pour agression sexuelle. Elle a ensuite pointé du doigts l'animateur radio David Mueller qui aurait mis une main aux fesses de Taylor Swift et aurait perdu son travail depuis. "Ma main est entrée en contact avec son corps", a-t-il relaté. "J'ai pensé que c'était sa cage thoracique", a-t-il ajouté, excluant catégoriquement avoir pu toucher son postérieur. Ce dernier s'est défendu d'avoir agressé sexuellement Taylor Swift: il a affirmé que l'auteur des faits était l'un de ses amis qui s'était venté d'avoir eu un geste déplacé à l'encontre de la chanteuse. D'après sa plainte, les managers de Taylor Swift se sont plaints auprès des responsables de la radio de l'attitude du DJ et auraient réclamé son éviction au lendemain de la rencontre. Le DJ a été limogé dès le 4 juin. Dans ses remarques liminaires, Gabriel MacFarland, qui représente David Mueller, a décrit l'incident comme reposant sur des allégations vagues, un "elle dit - il dit".

M. Mueller, qui avait 51 ans à l'époque des faits, a changé son récit sept fois alors que "ce camp-ci n'a jamais modifié sa version", a encore insisté l'avocat.

La justice avait enjoint toutes les parties à être présentes pendant la totalité du procès. Ainsi, le DJ accusait Taylor Swift d'avoir causé sa perte d'emploi et de sources de revenus associées.

L'un des éléments clé du procès devrait être l'examen par le jury d'une photo publiée par le site d'informations sur les célébrités TMZ, placée sous scellé depuis: on y voit la musicienne poser entre M. Mueller et Shannon Melcher. Lors sa parution devant la cour ce mardi 8 août pour l'ouverture du procès, la chanteuse a ainsi demandé à ce qu'un seul dollar symbolique lui soit donné pour que sa plainte serve d'exemple aux autres victimes de ce type d'abus.

Dernières nouvelles