Switch : Nintendo attaqué en justice, la production de la console en péril ?

Switch-Con

Un accessoiriste attaque Nintendo et l'accuse de violation de brevet pour les manettes de la Switch

Nintendo n'est pas le premier constructeur à proposer, avec la Switch, une tablette dotée de manettes amovibles. Et si la première citée vous inspire sûrement quelque chose, la seconde doit en revanche vous paraître inconnue au bataillon, celle-ci n'ayant pas connu un succès fracassant.

Lors de sa sortie, la Nintendo Switch avait su séduire de nombreux joueurs grâce à son concept de console hybride.

Et Big N se voit désormais poursuivi pour violation du brevet n°9,126,119 déposé par Gamevice, qui décrit la présence d'une combinaison de controllers détachables sur un support disposant d'une structure assurant l'unification.

Portant le nom de Wikipad, l'accessoire tablettes et mobiles de Gamevice reprend essentiellement l'idée de la Switch dans son design et son esprit.

Et concrètement, à la vue de la tablette de Gamevice, on pourrait tout aussi logiquement se demander si Nintendo n'a pas pioché son inspiration ailleurs que dans les cerveaux des bureaux de Kyoto, ou se demander si Gamevice n'essaie pas de grappiller des dollars tant leur concept est tout aussi déjà-vu.

Ni Nintendo, ni Gamevice n'ont fait de commentaires sur cette poursuite judiciaire. La plainte, déposée ce 9 août 2017, a évidemment pour but la réclamation d'une compensation financière ainsi que l'arrêt complet de la production et des ventes de la Switch.

Mais selon toutes vraisemblances, si la démarche de Gamevice venait à aboutir (ce que l'on imagine mal), l'affaire devrait très probablement se régler à l'amiable...

Dernières nouvelles