Intel veut mettre cent véhicules autonomes sur les routes

INTEL finalise le rachat de Mobileye

Intel boucle le rachat de Mobileye pour être aux commandes de la future voiture autonome

Intel Corporation et Mobileye N.V. ont annoncé la finalisation de l'offre d'achat d'Intel concernant les actions ordinaires de Mobileye, l'un des leaders mondiaux dans le développement de la vision informatique, de l'apprentissage automatique, de l'analyse de données et de la cartographie pour les systèmes avancés d'assistance au conducteur et pour la conduite autonome. "Notre objectif est de développer la technologie des voitures sans chauffeur et de la déployer partout", a-t-il ajouté.

Les tests des véhicules seront conduits aux USA, mais aussi en Israël et en Europe pour s'adapter aux différentes routes qu'on peut trouver dans le monde. " Concevoir des véhicules et les tester dans des conditions réelles permet d'obtenir des retours immédiats et d'accélérer la mise en place de technologies et de solutions pour les véhicules hautement et complètement autonomes ", précise Amnon Shashua, futur vice-président d'Intel et P-DG de Mobileye.

Intel n'est pas le seul géant de la Silicon Valley sur ce créneau des voitures intelligentes.

En Europe, Daimler (maison mère de Mercedes) et l'équipementier automobile Bosch travaillent ensemble sur un projet commun de véhicules pleinement autonomes dans un environnement urbain.

Le loueur de voitures américain Avis Budget s'est pour sa part allié à Waymo (Google) pour des tests de véhicules autonomes sur les routes de l'Arizona (sud-ouest).

De son côté, le constructeur américain Tesla se targue que tous ses modèles sont constitués d'un logiciel leur permettant d'être autonomes afin d'être prêts en cas de feu vert à leur utilisation.

Rien qu'en Californie, les autorités ont d'ores et déjà délivré des permis de tests pour ce type de véhicule à 34 entreprises.

Dernières nouvelles