Oeufs contaminés : le risque serait faible

Œufs contaminés au fipronil : un risque pour les enfants ?

Œufs contaminés : l'agence de sécurité sanitaire confirme l'absence de risque pour la santé

Paris, le vendredi 11 août 2017 - La contamination d'œufs par des traces de fipronil (molécule notamment utilisée comme antiparasitaire vétérinaire mais interdit pour la thérapeutique des animaux d'élevage), continue de secouer l'Europe. En parallèle, un élevage de poules pondeuses du Pas-de-Calais s'est vu confirmer une contamination au Fipronil, a indiqué le ministère de l'Agriculture, mercredi dernier.

Pour justifier sa position, le ministre s'appuie sur un avis rendu par l'Anses, l'agence de sécurité de l'alimentation, qui confirme selon lui que "le risque pour la santé humaine est très faible au vu des niveaux de fipronil qui sont constatés dans les œufs contaminés, mais aussi au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire". Alors que le gouvernement déclarait encore l'Hexagone indemne il y a quelques jours, les enquêtes de traçabilité ont révélé que deux centres d'emballage d'œufs (Nord et Somme) ont reçu des œufs contaminés des Pays-Bas et de la Belgique dès avril! Elle rappelle tout d'abord que la toxicité du fipronil est plutôt modérée et que les effets observés chez l'homme sont généralement bénins.

L'exposition répétée au fipronil n'a pas non plus montré d'effets préoccupants, seulement des signes locaux bénins. Sur cette base, la quantité maximale d'œufs pouvant être consommés varie de un (pour un enfant de 1 à 3 ans) à dix par jour (pour un adulte). La concentration maximale de fipronil observée dans ces échantillons s'élève à 0,175 mg/kg de muscle. Désormais quand l'Etat dit que " le risque d'effets sanitaires apparait très faible", on est tenté de lui demander si cette affirmation est aussi fiable que la première dans ce dossier. Saisie par les ministères en charge de l'agriculture, de la santé et de la consommation, l'Anses a mené une évaluation des risques liés à la consommation de ces œufs.

Si des volailles, des œufs ou des ovoproduits contaminés ou susceptibles d'être contaminés doivent être éliminés, il conviendra de s'assurer que le processus d'élimination mis en œuvre garantisse l'absence de toute contamination ultérieure de la chaîne alimentaire.

Dernières nouvelles