Uhuru Kenyatta déclaré vainqueur avec 54,27 % — Présidentielle au Kenya

L'opposition kenyane proclame Odinga président

Le Kenya sous tension avant la proclamation du résultat électoral

Des scènes de violence ont éclaté dans des fiefs de l'opposition, dès l'annonce ce vendredi soir de la réélection d'Uhuru Kenyatta comme président du Kenya, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les résultats de l'IEBC affichés sur son écran montrent une avance de Kenyatta par 8,05 millions de voix, soit environ 54% des scrutins, contre 6,6 millions de voix (44%) pour M. Odinga.

L'Union africaine, l'Union européenne, les Etats-Unis et les observateurs ont lancé un appel à l'opposition, l'exhortant à faire usage des recours constitutionnels et non à la violence. " Pour nous, saisir la justice n'est pas une alternative".

" Ils sont venus nous tuer comme en 2007 ", a déclaré un manifestant dans le bar d'un quartier de Nyalenda à Kisumu, où il avait trouvé refuge avec quelques personnes, après que la police eut ouvert le feu sur un groupe tentant de manifester.

L " opposition qui dénonce le piratage du système informatique de la commission électorale et les fraudes, a déjà rejeté les résultats et revendiqué la victoire.

James Orengo, un proche d'Odinga, a jugé que le processus électoral était une " farce ". "Les gens veulent la justice ".

La victoire attendue de M. Kenyatta laisse craindre un vif ressentiment chez les partisans de M. Odinga et de possibles troubles dans le pays. "À chaque fois qu'une élection a été volée, le peuple kényan s'est levé pour faire en sorte que des changements interviennent", avait expliqué un des leaders principaux de l'opposition, James Orengo. La bonne tenue des élections générales de mardi a été unanimement saluée par la communauté internationale.

L'opposition n'a pas émis de commentaire la confirmation de l'élection d'Uhuru Kenyatta.

En outre, M. Odinga livre certainement sa dernière grande bataille politique, lui qui s'est présenté quatre fois à la présidentielle.

De son côté, le président Kenyatta, issu de l'élite économique kikuyu, l'ethnie la plus nombreuse au Kenya, a mis en avant avec son colistier William Ruto le développement économique du pays, avec notamment la nouvelle ligne ferroviaire entre Nairobi et Mombasa.

Si l'élection présidentielle était au centre de l'attention, les Kényans ont également voté mardi pour élire leurs gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l'Assemblée.

Mais Raila Odinga, 71 ans, conteste ces résultats dont il a affirmé à plusieurs reprises, sans apporter de preuve, qu'ils étaient faux.

Dernières nouvelles