Un chanteur arrêté pour avoir fait un "dab" — Arabie saoudite

Après le geste d'Abdallah al Shahani le ministère a d'ailleurs publié une image en forme de rappel à l'ordre sur son compte Twitter

Après le geste d'Abdallah al Shahani le ministère a d'ailleurs publié une image en forme de rappel à l'ordre sur son compte Twitter

Le dab est en effet un geste banni dans ce pays. Chanteur, acteur et aussi animateur télé, le jeune homme s'est un peu trop lâché lors d'un concert à Taif. Il suffit de demander confirmation à Abdallah al Shahani. On ne sait pas encore s'il fait l'objet de poursuites. Emporté par l'ambiance, il s'est laissé aller à un dab, ce geste démocratisé par les rappeurs ou les footballeurs. "Veuillez accepter mes excuses".

En Arabie saoudite, faire un "dab" peut vous valoir de graves ennuis.

Or, la mimique est interdite par la commission nationale saoudienne pour combattre les drogues, qui juge qu'elle fait référence à la consommation de cannabis.

Cette annonce postée par le gouvernement avertit la population des "dangers de ce [mouvement, ndlr] sur la jeunesse et la société" et pose un "avertissement contre son imitation".

Dernières nouvelles