Conflit avec la Corée du Nord: le président chinois appelle Donald Trump

Conflit avec la Corée du Nord: le président chinois appelle Donald Trump

Conflit avec la Corée du Nord: le président chinois appelle Donald Trump

"Nos solutions militaires sont en place, verrouillées et chargées, en cas où la Corée du Nord agit imprudemment", a écrit le dirigeant américain sur son compte Twitter.

Ces contacts diplomatiques interviennent après plusieurs jours de surenchère sans précédent entre Washington et Pyongyang.

Ces nouvelles déclarations de Donald Trump interviennent au lendemain des mises en garde du président chinois Xi Jinping.

" S'il fait quoi que ce soit visant Guam, ou un autre territoire américain, ou un allié des Etats-Unis, il le regrettera vraiment et il le regrettera rapidement ", a déclaré Donald Trump depuis son golf de Bedminster (New Jersey), en dénonçant un régime " qui se comporte mal depuis des années, des décennies ".

Donald Trump a maintenu un haut niveau de tension sur le dossier nord-coréen, affirmant que l'option militaire était "prête à l'emploi" contre Pyongyang.

Au cours d'un entretien téléphonique avec le gouverneur de Guam Eddie Calvo, le président américain, Donald Trump, a "assuré" que "les forces américaines sont prêtes à garantir la sûreté et la sécurité de la population de Guam", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué, pressant Pyongyang de "cesser son comportement provocateur et porté à l'escalade".

L'armée nord-coréenne, citée par l'agence de presse officielle KCNA, a fait état jeudi de ce projet consistant à lancer quatre missiles qui survoleraient le Japon avant de s'abattre en mer " à 30 ou 40 kilomètres de Guam ".

La Chine est le principal soutien de Pyongyang mais est restée en retrait face à l'escalade verbale entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, renvoyant volontiers dos à dos les deux pays.

Donald Trump exhorte la Chine à faire pression sur la Corée du Nord pour qu'elle halte son programme nucléaire, grâce auquel elle pourrait bientôt prendre les États-Unis pour cible.

Lors de l'entretien, M. Trump a assuré, selon la télévision chinoise, que "pour le moment, les relations américano-chinoises sont sur la bonne voie". "Je pense qu'elles peuvent devenir encore meilleures", a-t-il dit selon la même source. Jusqu'à l'annonce d'une discussion avec Xi Jinping, aucun signe d'apaisement n'était perceptible.

Alors que les prochains exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, durant lesquels les tensions sur la péninsule coréenne tendent à s'aggraver, commencent autour du 21 août, la présidence sud-coréenne s'est aussi exprimée.

La Corée du Nord a effectué en juillet deux essais de missiles balistique intercontinentaux et elle est, selon la presse américaine, capable de miniaturiser des ogives nucléaires.

La situation est loin de s'apaiser entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Dernières nouvelles