Des milliers d'œufs contaminés mis en vente chez Leader Price en France

Œufs contaminés : la justice accélère ses investigations

Œufs contaminés au fipronil : un risque pour les enfants ?

Le ministre, Stéphane Travert, a cependant des arguments et s'appuie sur l'avis de l'Agence de sécurité de l'alimentation (Anses): " le risque pour la santé humaine est très faible au vu des niveaux de fipronil qui sont constatés dans les œufs contaminés, mais aussi au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire (...) "Compte tenu des concentrations de fipronil observées à ce jour dans les produits contaminés, et considérant la caractérisation des dangers de cette substance, le risque de survenue d'effets sanitaires apparait très faible "a déclaré le ministre, cité par l'article du journal Le Monde Sur le même sujet, l'équivalent néerlandais de l'Anses déconseille aux habitants des Pays-Bas de ne pas consommer les œufs contaminés, estimant qu'il y a un danger pour la santé publique".

► Comment l'affaire s'est-elle développée?

Le vendredi 11 août, la ministre de la santé néerlandaise, Edith Schippers, a reconnu que les accusations de son voisin belge étaient fondées. Au total, 17 pays, dont 15 membres de l'UE, sont donc touchés. Parce que les investigations pour retrouver les œufs et les ovoproduits contaminés par du fipronil ont débouché sur l'identification deux établissements, un en Moselle l'autre en Vendée, ayant réceptionné " des ovoproduits contaminés en provenance de Belgique ". Le Luxembourg a fait savoir, mardi 8 août, que des supermarchés du groupe allemand Aldi avaient vendu dans le pays des œufs contaminés. On retrouverait ces œufs dans des préparations comme les brioches, les quiches ou les pâtes par exemple, pour la grande distribution.

Lire aussi: Œufs contaminés.

Et la Slovaquie de venir rejoindre les pays concernés ce jeudi dans la soirée.

Les supermarchés concernés par des lots contaminés ont vidé leurs rayons la semaine dernière. Les autorités sanitaires nationales imposent aux producteurs de faire détruire les œufs contaminés par une entreprise spécialisée et ont bloqué toutes les ventes des fournisseurs potentiellement touchés.

De premières perquisitions avaient été menées en Belgique, en juillet, chez Poultry-Vision, dont un dirigeant a été entendu puis "relâché sous strictes conditions ". Deux dirigeants de ChickFriend ont été arrêtés aux Pays-Bas, selon les médias néerlandais. Plus de 6 000 litres de produits interdits avaient été saisis. Une enquête a également été ouverte dans le Land de Basse-Saxe en Allemagne.

Les pertes pour le secteur se chiffrent déjà en dizaines de millions d'euros, alors que 160 exploitations sont encore bloquées aux Pays-Bas et 50 en Belgique.

Des produits identifiés à Hong Kong selon la Commission européenne qui a convoqué les pays de l'UE concernés et leur demande d'arrêter de se rejeter mutuellement la faute. "Nous devons travailler ensemble pour tirer les leçons nécessaires et avancer plutôt que perdre de l'énergie à désigner des coupables " a-t-il ajouté. La réunion devrait se tenir le 26 septembre.

Dernières nouvelles