France/Attaque de Levallois: Le suspect transféré dans un hôpital de Paris

Attaque contre des militaires à Levallois Perret: le suspect a été transféré à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris

FABIEN MAGNENOU FRANCETV INFO

Le suspect de l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), blessé par balle lors de son arrestation, était toujours hospitalisé jeudi au CHU de Lille et n'était "pas audible" par les policiers, a indiqué une source policière.

Des agents de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) ont intercepté peu après 13 heures un véhicule qui roulait à grande vitesse sur l'autoroute A16, entre Boulogne-sur-Mer et Calais, selon les informations d'Europe 1.

Dans l'attente de procéder à son interrogatoire, les forces de police ont perquisitionné le domicile du suspect mercredi 9 août en fin d'après midi, dans la commune de Bezons dans le Val-d'Oise. L'un d'eux a été touché par une balle perdue.

Son interpellation a été "musclée" et plusieurs coups de feu ont été échangés.

Si les enquêteurs confirment qu'il s'agit du véhicule qui a percuté les militaires à Levallois-Perret, ils ne confirmaient pas à ce stade que le conducteur arrêté était bien celui qui a renversé les soldats.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste". Cette sixième attaque contre des soldats de Sentinelle a relancé le débat sur l'opération, qui mobilise 7.000 soldats en permanence en France depuis les attentats jihadistes de 2015. La semaine dernière, un individu armé d'un couteau a voulu aussi s'en prendre à des militaires à la Tour Eiffel, au cri d'Allah Akbar. L'homme, qui n'est pas fiché S ("sûreté de l'Etat"), compte comme seul délit une infraction à la législation sur les étrangers, de même source. Il a été réadmis lundi en hospitalisation d'office.

Dernières nouvelles