Washington réticent envers un référendum au Kurdistan d'Irak

Selon un communiqué publié ce vendredi par le bureau de Massoud Barzani, Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain, a demandé, lors d'un entretien téléphonique avec le Président du district kurde irakien, le report du référendum sur la sécession de l'Irak, prévu le 25 septembre.

"La date est maintenue, le 25 septembre, aucun changement", a déclaré Hoshiyar Zebari, proche conseiller de Barzani.

Les Kurdes d'Irak, qui jouissent d'une large autonomie, ont annoncé début juin la date de ce référendum, initiative rejetée par le gouvernement irakien, à Bagdad, et par les autorités turques.

"Sur le sujet du report du référendum, le président Barzani a affirmé que le peuple de la région du Kurdistan espérerait des garanties et des alternatives pour leur avenir", indique le communiqué du GRK dévoilant la requête américaine.

La région autonome est confrontée à un marasme économique lié notamment à la chute des prix du pétrole, sa principale ressource.

Le référendum du 25 septembre ne sera pas contraignant mais il a été présenté comme déclenchant le processus d'indépendance. Le gouvernement irakien dénonce ces démarches comme contraires à la Constitution.

Dernières nouvelles