Le Mozambique échoue à imposer la présence du Polisario à la TICAD

Le Mozambique bafoue les règles du Sommet Afrique Japon en tentant d'y inviter les terro-polisariens

Pas de Polisario au sommet Afrique-Japon, affirme le chef de la diplomatie

C'est une scène invraisemblable à laquelle ont assisté les diplomates africains présents à Maputo, la capitale du Mozambique, pour prendre part à une réunion ministérielle de la TICAD (Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique). Et la réaffirmation de la non-reconnaissance par le Japon de l'auto-proclamée RASD!

"Vendredi 25 août 2017, le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Nasser Bourita, a eu un entretien avec son homologue du Japon, M. Kono Taro, en marge de la réunion ministérielle de suivi de la TICAD, à Maputo (Mozambique)".

Le chef de la diplomatie japonaise, dont les propos ont été relayés par l'agence de presse MAP a exprimé "son vif regret s'agissant des incidents et la confusion durant la séance d'ouverture de la réunion ministérielle de suivi de la TICAD".

"La délégation sahraouie, conduite par le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, a pu assister à la réunion ministérielle après la mise en échec de toutes les provocations exercées par la délégation marocaine, conduite le ministre marocain des Affaires étrangères, Nacer Bourita, y compris les tentatives d'agression physique et la fermeture des portes de la salle des conférences, ce qui a nécessité l'intervention des services de sécurité du pays hôte qui ont éloigné par la force les membres de la délégation marocaine des portes", a précisé SPS. "À ce sujet, le Japon a protesté vigoureusement auprès du pays hôte pour ce comportement inadmissible". Il a précisé par ailleurs que le Japon œuvrera pour régler ce problème organisationnel définitivement. Selon la même source, Kono Taro a également insisté sur le fait que la position de son pays quant à la participation de la RASD à cette réunion demeure "inchangée " car le Japon ne la reconnait pas. "De ce fait, et comme l'ont souligné les responsables japonais, le format de la TICAD n'a pas changé".

"Les réunions interministérielles du sommet de partenariat entre l'UA et le Japon ont ouvert leur travaux, jeudi à Maputo, en présence du président mozambicain, Philipe Nyusi et des ministres des Affaires étrangères mozambicain et japonais, en plus de représentants de la Banque mondiale et du bureau de liaison ONU-UA et du vice-président de la Commission africaine".

Dernières nouvelles