Cinq bébés hospitalisés après avoir ingurgité du cannabis — Nice

Nice: cinq bébés hospitalisés en 15 jours après avoir avalé du cannabis

Dans quatre cas sur cinq les médecins se sont vu expliquer que le bébé avait ingéré du cannabis trouvé dans un parcPHILIPPE HUGUEN

En procédant à des analyses urinaires et sanguines, les pédiatres se sont rendus compte que ces enfants avaient en fait... ingéré du cannabis! Les parents ont rapporté qu'après une sortie en famille, ils avaient retrouvés leurs enfants en plein malaise, voire même inanimés.

Ils sont aujourd'hui hors de danger. Reste enfin à savoir à quoi cette "série noire" est liée, car si les urgences pédiatriques traitent sporadiquement ce genre de pathologie, une telle hausse de la fréquence inquiète les autorités médicales. Dans quatre cas sur cinq, les médecins se sont vu expliquer que le bébé avait ingéré des feuilles de cannabis dans un parc. "Il est important de prévenir les parents, même s'ils sont eux-mêmes consommateurs, que laisser traîner des boulettes de cannabis peut avoir des conséquences importantes, allant jusqu'à l'hospitalisation", rappelle le docteur Hervé Haas, chef du service pédiatrie de l'hôpital.

Les cinq bébés admis à l'hôpital Lenval, chez lesquels la présence de cannabis a été confirmée par un prélèvement de sang ou d'urine, présentaient des symptômes d'ébriété et de somnolence importante, a relaté le médecin.

Si les enfants sont pris en charge à temps, "le produit est éliminé dans les 24 à 48h qui suivent l'ingestion", explique encore le Dr Haas, relevant toutefois des risques de "séquelles neurologiques". Pour les soigner, les bébés sont perfusés pour les réhydrater. 79 intoxications ont été comptabilisées ces six dernières années à Nice.

Dernières nouvelles