Les Américains choqués par la dernière Une de Charlie Hebdo

«Charlie Hebdo» se moque des victimes d'Harvey et fait scandale aux Etats-Unis

Harvey : la une de "Charlie Hebdo" scandalise l'alt-right américaine

"Il a tué tous les néo-nazis du Texas!" Ce jour-là, une militante anti-raciste avait trouvé la mort et le drame avait déclenché une vague d'indignation dans tout le pays. Le président des Etats-Unis avait d'ailleurs provoqué un tollé, en condamnant avec une même mesure les suprémacistes et les antiracistes.

Cette une provocante à souhait, dont seul Charlie Hebdo a le secret, n'a pas manqué de faire réagir des personnalités politiques, journalistes ou acteurs sur les réseaux sociaux.

Ainsi, l'acteur James Woods a rapidement dégainé sur le réseau social: "Assez parlé de Je suis Charlie #traîtresdefrançais", s'emporte l'acteur qui avait fait scandale en partageant une photo de l'intérieur du Bataclan ensanglanté par les attentats du 13 novembre 2015. "Une couverture néfaste et méprisable. Les terroristes musulmans ont gagné".

"Je ne suis pas d'accord avec la couverture de "Charlie Hebdo". Mais contrairement à l'Islam radical, je ne vais pas faire du mal à cause de ça", a-t-il tweeté jeudi en fin de journée.

Après la dévoilement de cette couverture, la critique est aussi venue du Britannique Piers Morgan, ancien présentateur de CNN, qui s'est fendu d'un tweet qualifiant le dessin de "dégoûtant". "Islam, religion de paix. éternelle", sur un dessin montrant deux personnes à terre et une camionnette blanche qui s'enfuit. Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Dernières nouvelles