Stromae souffre encore de crises d'angoisses

Contre le paludisme, le Lariam, médicament de tous les dangers

Le plus grand regret de Stromae

Bestimage Un témoignage fort. Dans une enquête réalisée par le magazine Marianne, Stromae utilise sa voix pour alerter sur les dangers du Lariam, un médicament anti-paludisme toujours autorisé en France malgré de graves effets secondaires.

Stromae: quel problème de santé l'a contraint d'interrompre sa tournée africaine?

En 2015, tournée triomphale en Afrique pour Stromae.

Si les troubles psychiques ne sont plus aussi intenses que lors de cet épisode, le chanteur n'est pas totalement remis: "Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse. Il m'est déjà arrivé de devoir retourner d'urgence à l'hôpital", précise-t-il.

En mars dernier, c'est dans les colonnes de Libération que le chanteur s'était confié sur cette épreuve.

L'interprète de "Papaoutai" explique que, deux ans après son traitement anti-paludique, il souffre encore d'effets secondaires.

Durant le printemps 2015, Stromae commence un traitement contre le paludisme. Et aujourd'hui encore, l'artiste souffre des conséquences du médicament Lariam. "Après 150 dates, j'étais à plat". Le chanteur aurait été particulièrement concerné par ces troubles psychiques: "J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique". Hallucinations, cauchemars, dépression, suicide.

Selon une étude menée conjointement par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le laboratoire Roche (qui commercialise le Lariam) en 1991, 1 individu sur 10 000 présente des "réactions graves" nécessitant une hospitalisation ou provoquant un handicap comme l'impossibilité de marcher sans assistance. "J'aurais pu faire une connerie, je n'étais plus moi-même", a-t-il témoigné dans une interview à Marianne publiée samedi 2.

Dernières nouvelles