Le marché s'emballe sur des rumeurs de rapprochement avec SIEMENS — ALSTOM

Benoit Tessier  Reuters

Benoit Tessier Reuters

Les deux groupes pourraient aussi envisager de créer des co-entreprises.

Siemens décidera dans les prochains jours s'il y a lieu de poursuivre des négociations soit avec Alstom soit avec Bombardier sur un éventuel rapprochement dans le ferroviaire, a déclaré jeudi une source proche du dossier.

Toujours selon Le Monde, Siemens envisage d'apporter à Alstom ses activités ferroviaires, à la fois le matériel roulant et l'activité signalisation - qui seraient valorisés autour de 7 milliards d'euros - et le groupe français lancerait en échange une augmentation de capital réservée au conglomérat allemand. LÉtat ne serait sans doute pas contre un rapprochement entre les deux sociétés qui correspondrait à la volonté politique de renforcer les liens franco-allemands.

A Francfort, le titre Siemens gagne 0,78% à 116,85 euros. Car si l'opération aboutissait, Alstom et Siemens contrôleraient quasiment l'ensemble du marché des trains à grande vitesse en Europe.

Enfin, reste à savoir si les autorités de la concurrence accepteraient cette prise de participation.

Dernières nouvelles