La SCDP ciblée par une attaque terroriste — Cameroun

Droits réservés

Droits réservés

L'explosif a été fabriqué à l'aide d'une "bouteille à gaz et de deux batteries de moto", a ajouté la CRTV.

A la suite de cet acte qualifié de terroriste par les autorités, mais lui aussi non revendiqué, le gouverneur la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique, a instauré un couvre-feu exceptionnel de 24 heures qui proscrit les déplacements des personnes entre les départements de ladite région. "A voir le matériel qui a été utilisé, il n'y a pas de doute que c'est une explosion d'origine criminelle " a indiqué Samuel Dieudonné Ivaha Diboua avant d'appeler la population a doublé de vigilance.

APA a par ailleurs appris, de sources dignes de foi, qu'une vague de manifestations d'activistes anglophones avaient cours vendredi dans plusieurs localités anglophones du Cameroun.

Une formation politique de l'opposition, le Cameroon people party (CPP), n'a pu tenir sa manifestation ce jour à Bamenda dans le Nord-ouest, car frappée sous le coup de la décision des autorités. "Ils ont chanté et hissé le drapeau" de l'Ambazonie, la république indépendantiste qu'ils veulent créer, a témoigné à l'AFP un enseignant de l'université présent sur place. "En ville, les commerces sont fermés", a-t-il rapporté.

Depuis novembre 2016, la minorité anglophone - environ 20% des 22 millions de Camerounais - proteste contre ce qu'elle appelle sa marginalisation, entre autres dans l'enseignement et la magistrature.

Le 1er octobre 1961 consacre la date de la réunification des deux Cameroun sur le type d'Etat fédéré, une option qui a pris fin en 1972 avec l'Etat unitaire, ceux que beaucoup d'anglophone considèrent comme une "assimilation " des francophones, d'où des revendications au fédéralisme pour l'extrême-majorité et la sécession pour une minorité.

En août, des séparatistes anglophones ont annoncé via les réseaux sociaux la constitution d'un groupe armé indépendantiste.

Mardi, dans la ville de Bamenda déjà, un établissement scolaire confessionnel avait partiellement été incendié.

Dernières nouvelles