Des ondes gravitationnelles détectées en Europe pour la première fois

Des ondes gravitationnelles détectées en Europe pour la première fois

Des ondes gravitationnelles détectées en Europe pour la première fois

Récemment remis en service, le détecteur européen a enregistré ses premières ondes gravitationnelles, a annoncé mercredi une équipe scientifique internationale.

Dans l'espace, les collisions sont nombreuses et les trous noirs n'échappent pas à la règle. De ces collisions, nous en avons des échos.

Aussi, la détection des ondes gravitationnelles démontre une partie de la théorie générale de la relativité telle que développée par Albert Einstein. Celle-ci serait issue de la fusion de deux trous noirs il y a 1,8 milliard d'années, rapportait le 27 septembre un communiqué publié sur le site du CNRS. Ces mêmes oscillations ont été détectées dans les deux appareils américains, le LIGO à Livingston (en Louisiane) et le LIGO à Hanford (dans l'État de Washington).

Une onde gravitationnelle est une infime ondulation de l'espace-temps qui se propage dans l'Univers à la vitesse de la lumière.

Ces nouvelles ondes, détectées le 14 août 2017 à 10 h 30 GMT, ont été produites par la fusion de deux trous noirs, à environ 1,8 milliard d'années-lumière de la Terre.

Dernières nouvelles