La CFDT dénonce un trafic de drogue au CHU de Nantes

CHU de Nantes prise le 18 novembre 2016

CHU de Nantes prise le 18 novembre 2016

La CFDT du CHU de Nantes est remontée.

Un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire portant sur un trafic de stupéfiants à l'intérieur même de l'enceinte de l'hôpital Saint-Jacques s'est tenu mercredi au CHU de Nantes en présence d'une dizaine d'infirmières, selon la CFDT.

L'organisation syndicale indique dans un communiqué que les professionnelles de santé sont " très inquiètes pour leur sécurité et aussi celle des patients ". "Cela fait des années que cela dure et tout le monde se renvoie la balle". Elle assure que son service de sécurité et les forces de l'ordre organisent des patrouilles et que certains patients au comportement inadapté ont été interdits de séjour. Le syndicat réclame qu'un protocole soit signer entre la police, la préfecture et le CHU. Le syndicat demande notamment la fermeture des accès annexes pour obliger les personnes extérieures à passer par l'entrée principale et ainsi offrir un meilleur contrôle. Le syndicat souhaite également que le personnel des urgences et de la psychiatrie soit formé de manière plus poussée à la gestion de la violence et des situations de crise.

Dernières nouvelles