Le geste ultra-symbolique d'un maire contre Macron — Taxe d'habitation

Emmanuel Macron

Capture d'écran You Tube Emmanuel Macron

Le maire de Grand-Failly en Meurthe-et-Moselle, Jean-François Damien a protesté symboliquement contre la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités en cachant le bas du portrait officiel du Président de la République. Il n'a pas sorti les ciseaux pour cela, mais a simplement masqué par le bas, une partie du cadre présidentiel. Mais Jean-François Damien n'est pas le seul à être mécontent de la situation.

"C'est pour montrer mon ras-le-bol de la baisse de nos dotations et de la prochaine suppression de la taxe d'habitation". "Notre taxe d'habitation représente 13.000 euros". En outre, l'édile de ce village lorrain ne peut plus compter sur la réserve parlementaire, car elle aussi a été supprimée par le gouvernement, pour mener quelques travaux indispensables. "Avec un budget annuel de 250.000 euros cette année, je peux vous dire qu'en 2018 et 2019 il n'y aura aucun travaux programmé sur la commune, faute d'argent", a-t-il prévenu en indiquant que son geste n'avait rien de "politique". Alors ce sont des bâtiments communaux qui se dégradent, une voirie que l'on entretient plus.

Son initiative lui a valu un appel courroucé de la sous-préfecture, mais aussi les félicitations de certains de ses collègues. Si je prends l'exemple de ma commune, Azerailles: "j'ai perdu 46% en 4 ans". Ce n'est pas un tiers, mais la moitié du président que je devrait masquer. D'autres élus vont-ils, eux aussi, raccourcir le portrait d'Emmanuel Macron? Il m'a aussi dit que si je lisais mes mails je verrai que l'association des maires pouvait m'aider dans mes soucis, mais Internet ne marche pas dans notre commune, alors...

Dernières nouvelles