La Cedeao appelle à la tenue du référendum — Togo

Faure Gnassingb

Faure Gnassingb

A travers un communiqué conjoint, la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS) et l'Union africaine (UA) ont invité les acteurs politiques togolais à maintenir le dialogue autour des réformes constitutionnelles en respectant la volonté du peuple.

" Les trois organisations prennent acte en particulier de l'adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise". Pour commémorer les 27 ans du "procès du 5 octobre", date importante dans l'histoire du processus démocratique au Togo, l'opposition souhaitait marquer un grand coup et faire ainsi plier le pouvoir en place. Ce sont les meilleures pratiques en Afrique de l'Ouest, disent-elles.

Le président togolais est le président en exercice de la CEDEAO. On peut même dire sans risque de se tromper que cette position commune des trois (3) organisations est un désaveu pour les revendications faites par cette opposition en ce qui concerne les réformes politiques au Togo.

A chaque fois, les forces de sécurité togolaise ont reprimé ces manifestations de l'opposition.

Dernières nouvelles