"Feignasse", "boulet" : Leroy Merlin au cœur d'un scandale

Leroy Merlin a affirmé avoir commandité une enquête interne

Leroy Merlin a affirmé avoir commandité une enquête interne

Valence: un fichage des intérimaires qui ne passe pas A la plateforme logistique Leroy-Merlin de Valence, un fichier "sauvage" des intérimaires a été mis en place, avec des commentaires très "salés": Le syndicat CGT de la plateforme logistique menace de saisir le parquet. Jusque-là, rien d'anormal... sauf que ces derniers sont qualifiés de "boulet, "feignasse", "branleur", "vicieux" et autres termes tout aussi péjoratifs, par les responsables du magasin de bricolage. On a décidé d'interpeller la direction sur ces propos, qui a joué l'étonnement", explique, à la chaîne, un syndicaliste. L'enseigne a de son côté indiqué avoir ouvert une enquête interne. "La situation est prise très au sérieux". A nos journalistes, le groupe Leroy Merlin a assuré avoir commandité une enquête interne pour connaître l'origine de ce fichage.

Selon France 3, ces révélations interviennent dans un "contexte chargé" sur ce site, déjà touché par un conflit social qui a éclaté à la fin de l'année 2016. Ce fichier était en accès libre sur le réseau interne de l'entreprise, ajoute le quotidien le Dauphiné Libéré.

Dernières nouvelles