Procès d'un séropositif accusé d'avoir volontairement transmis le Sida — Royaume-Uni

Le coiffeur rencontrait ses victimes sur Grindr les infectait et les narguait ensuite par SMS

Le coiffeur rencontrait ses victimes sur Grindr les infectait et les narguait ensuite par SMS

Après avril 2015, période à laquelle Darryl Rowe est diagnostiqué sérpositif, il contaminera volontairement au moins 4 hommes et tentera de faire 6 autres victimes. Les médecins pensent qu'il surmonte bien le choc du diagnostic. Il a également renoncé à prendre des antirétroviraux, lesquels sont censés ralentir le développement du virus et rendre le porteur du VIH moins contagieux. Cachant sa séropositivité, ce coiffeur écossais insistait pour avoir des rapports sexuels non protégés. Et quand ils refusaient de ne pas utiliser de préservatifs, le Britannique les perçait au préalable. Le tribunal a aussi eu la preuve que Rowe a déjà appelé l'une de ses proies en le narguant directement au téléphone qu'il est séropositif. "Peut-être que tu as de la fièvre".

Au total, avec plus de 36 millions de morts à ce jour, le VIH continue d'être un problème majeur de santé publique. Oups!" Lors d'une conversation téléphonique avec un autre amant, le Britannique aurait lancé: "J'ai déchiré le préservatif. "Tu ne t'en es même pas rendu compte". La juge a garanti à toutes les victimes un anonymat à vie et la possibilité de témoigner derrière un écran pour ne pas avoir à affronter Daryll devant la cour.

Le procès de cet homme de 26 ans s'est ouvert à Brighton, dans le Sud du Royaume-Uni et il devrait durer six semaines.

Un comportement qui a fait prononcer ses mots à la procureure, tout en décrivant un individu "cynique": "Il avait été prévenu qu'il risquait des poursuites s'il infectait quelqu'un ou même s'il exposait une personne à ce risque".

Dernières nouvelles