Donald Trump : une seule chose pourra résoudre le nucléaire nord-coréen

Donald Trump

Trump connaît une seule chose qui va fonctionner dans les relations avec Pyongyang REUTERS Yuri Gripas

"Désolé, mais il n'y a qu'une seule chose qui marchera", a conclu le milliardaire, sans préciser en quoi consistait exactement cette "seule chose".

Comme il ne daignait en dire plus, les journalistes présents sur place ont tenté de l'oppresser un peu en lui demandant "quelle tempête, monsieur le Président?".

Le président américain, Donald Trump, a indiqué samedi qu'il s'est entretenu la veille avec le leader de la minorité au Sénat pour savoir si les démocrates l'aideraient à adopter une loi "géniale" sur les soins de santé. Voilà le nouveau message que Donald Trump a posté sur son compte Twitter hier soir. "Les présidents et leurs administrations parlent à la Corée du Nord depuis 25 ans, des accords ont été faits et de massives sommes d'argent dépensées n'ont rien donné, accords violés avant que l'encre n'ait séché, ridiculisant les négociateurs américains", déplore-t-il sur le réseau social Twitter.

Selon le stratège, il n'y aura donc "qu'une seule chose qui marchera". Sans la citer, le pensionnaire de la Maison-Blanche évoque ainsi une possible intervention militaire américaine en Corée du Nord.

De son côté, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson avait confirmé l'existence d'échange entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, ce que Donald Trump avait jugé inutile, avait-il expliqué sur son réseau social préféré: "J'ai dit à Rex Tillerson, notre merveilleux secrétaire d'Etat, qu'il perd son temps à négocier".

Vendredi la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Huckabee Sanders a déclaré en réponse à une question sur le sujet: "Comme il l'a dit à de nombreuses occasions, le président n'annoncera jamais à l'avance" sa stratégie. "Conserve ton énergie, Rex, nous ferons ce que nous devons faire". Et tendant encore ses relations avec le chef de sa diplomatie.

Dernières nouvelles