Un mois pour sensibiliser au cancer du sein

Shutterstock- Vanatchanan

Shutterstock- Vanatchanan

Octobre rose est une opération annuelle consacrée à la sensibilisation nationale sur le cancer du sein. Le principal problème ici demeure la prévention, mais pas forcément de celles et ceux qui y incitent, mais plutôt concernant ces femmes qui pourraient en bénéficier et qui s'y refusent. Depuis plusieurs années, " Octobre rose " encourage les femmes, à partir de 50 ans, à effectuer, tous les deux ans, une mammographie pour vérifier l'apparition d'éventuelles tumeurs. Cette année, le Passage- d'Agen rejoint l'animation " un geste simple en rose " en menant une animation de sensibilisation à l'accueil de la mairie et en proposant aux professionnels, les plus directement en contact avec les femmes, de participer à la diffusion d'informations sur le dépistage du cancer du sein. Auprès de France Bleu Lorraine Nord, le docteur Françoise Deshayes, médecin coordinateur en charge de ce dépistage, désamorce une crainte que les femmes peuvent avoir et même plus que de raison: "Certaines femmes disent que la mammographie fait mal alors que ce n'est qu'une petite pression du sein pendant quelques secondes tous les deux ans".

Elles sont à peine plus de la moitié à se faire dépister chaque année.

Le cancer du sein est bien soigné s'il est détecté à temps, d'où la nécessité d'informer les femmes afin qu'elles suivent les conseils médicaux de dépistage. Les commerçants s'associent également à la vente de goodies et de billets de tombolas dont les bénéfices seront au profit des malades du cancer.

Près de 60% des femmes invitées participent au programme de dépistage systématique du cancer par mammographie.

Pour limiter le risque de contracter un tel cancer, une activité physique régulière est recommandée de même qu'une réduction de la consommation d'alcool et de tabac pour les femmes habituées à ces substances.

Dernières nouvelles