" "Le FMI redoute un " brutal ralentissement " économique — Chine

Le FMI revoit sa prévision de croissance pour la Corée du Sud à 3% cette année

Le FMI appelle à éviter l'« autosatisfaction » face à une reprise qui se raffermit

Le produit intérieur brut (PIB) des 45 pays de la région devrait continuer à progresser l'année suivante à hauteur de 3,4%, selon les dernières estimations de l'institution.

Après avoir abaissé ses prévisions de croissance pour les Etats-Unis en juin dernier en affirmant ne plus attendre d'impact positif de la politique de Donald Trump, le FMI prévoit désormais 2,2% de croissance cette année, puis 2,3% en 2018, soit 0,1 et 0,2 point de plus qu'au début de l'été.

En 2016, le taux de croissance de la région s'était établi à 1,4%, ralenti par le bas niveau des cours des matières premières.

Pour la Chine, le FMI table sur 6,8% pour 2017 et 6,5% en 2018, soit 0,1 point de plus.

Le Nigeria, un des deux principaux pays pétroliers d'Afrique subsaharienne avec l'Angola, devrait péniblement sortir cette année de la récession qu'il a traversée en 2016 (-1,6%) à cause de la baisse des prix de l'or noir et des perturbations qui ont affecté sa production.

Dans le détail, le FMI révise à la hausse ses prévisions de croissance pour l'Allemagne (2,0% en 2017 et 1,8% en 2018), la France (1,6% en 2017 et 1,9% en 2018), l'Italie (1,5% en 2017 et 1,1% en 2018) et l'Espagne (3,1% en 2017 et 2,5% en 2018).

Le rapport rendu public avant " les Réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale ", souligne que le redressement conjoncturel dans l'économie global se renforce et révise à 3,6% ses prévisions de croissance à l'échelle globale en 2017 et à 3,7% en 2018.

Parmi ceux qui s'annoncent les plus performants en 2017 figurent la Côte d'Ivoire (+7,6%), le Sénégal (+6,8%), l'Ethiopie (+8,5%) et la Tanzanie (+6,5%). Elle l'avait revu à la hausse en juillet, de 2,6% à 2,8%.

Dernières nouvelles