Musée des tissus : les négociations ont échoué

Georges Képénékian ce mercredi- LyonMag

Lyon : deux visions pour sauver le musée des tissus

Après un week-end de réflexion et trois années de débats houleux, Emmanuel Imberton, le président de la CCI, a préféré la proposition Région " la seule solution qui me semble possible, à la fois ambitieuse mais réaliste ".

"Le président de la région Auvergne-Rhônes-Alpes, Laurent Wauquiez, a quant à lui annoncé dans une série de tweets: " Je ne laisserai pas le musée fermer dans l'indifférence ", avant d'annoncer que la région " prend la tête d'un plan renaissance pour transformer/moderniser " le Musée des tissus en maintenant ses collections dans leurs murs actuels. "Si on met seulement de l'argent pour le sauver provisoirement, on sera peut-être réélu aux prochaines élections, mais on n'aura pas sauvé le musée". C'est le principal point de désaccord des négociateurs: hors de question pour la chambre consulaire de céder au détail le musée des Tissus. La Région s'est engagée à verser 10 millions d'euros, tandis que l'Etat contribuera à hauteur de 5 millions d'euros.

Un projet de développementIl s'agit de moderniser le musée et la présentation de ses collections, de l'ouvrir sur la ville, d'en faire un lieu d'expos, de spectacles et d'événements, de même qu'un lieu de création en accueillant des stylistes et des artistes.

La Métropole écartéeLe projet de la Métropole et de la Ville de Lyon n'a donc pas été retenu. De deux à trois ans de travaux seront nécessaires dès 2019, Région et CCI espèrent une ouverture partielle du musée durant cette période. Cela signifie le déplacement des collections vers le Musée des Confluences et le Musée des Beaux-Arts, mais également à l'étranger, notamment en Chine.

Dernières nouvelles