Le père obtient la garde partagée de l'enfant né de son viol

Marteau de la Justice

Marteau de la Justice

La mère avait subi un viol à l'âge de 12 ans, elle est aujourd'hui âgée de 21 ans. Il y a neuf ans, celle-ci a été victime d'un viol de la part d'un homme alors âgé de 18 ans. "C'est une démarche que fait habituellement le bureau du procureur quand l'une des parties fait une demande d'aide sociale", a-t-elle déclaré.

L'enfant de la victime, un petit garçon qui a aujourd'hui 8 ans, sera donc sous la tutelle de son père violeur, Christopher Mirasolo, 27 ans, et de sa mère victime de ce dernier. "Mais on ne lui a jamais rien demandé de tel, et elle n'a surtout jamais rien signé à ce sujet".

"Une décisions abjecte", selon Rebecca Kiessling, l'avocate de la victime.

Le suspect avait été arrêté un mois plus tard quand sa victime s'était aperçue qu'elle était enceinte. Prétendant les emmener faire un tour en voiture, il s'était alors débarrassé de leurs téléphones portables et les avaient séquestrées pendant deux jours dans une maison vide, menaçant de les tuer si elles racontaient ce qu'il s'était passé. Christopher Mirasolo a été condamné à un an pour ces faits et a enduré une peine effective de six mois et demi.

Si le nom de cet homme apparaît désormais sur le certificat de naissance de l'enfant né du viol de 2008, la victime a assuré n'avoir jamais donné son consentement pour que soit communiquée son adresse à son agresseur, ni que pour son nom figure sur le certificat de naissance.

L'avocate de la mère de l'enfant a obtenu une audience devant le tribunal le 25 octobre pour obtenir la protection de l'enfant et de sa mère.

L'homme a de plus été condamné en 2010 à quatre ans de prison pour une autre agression sexuelle sur une victime âgée de 13 à 15 ans, selon Rebecca Kiessling.

Elle souhaite obtenir l'annulation de la décision octroyant l'autorité parentale conjointe au violeur en se référant au "Rape survivor child custody act", une loi visant à protéger les enfants nés de viols ainsi que les victimes de viols.

Dernières nouvelles