Le préfet du Rhône limogé

Raphaël Ruffier rédacteur-en-chef de Lyon Capitale

Raphaël Ruffier rédacteur-en-chef de Lyon Capitale

Le préfet du Rhône a été remplacé par Stéphane Bouillon, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), selon le communiqué du conseil des ministres.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb avait promis des "sanctions": le préfet du Rhône est débarqué après qu'un rapport révélé mardi a pointé des "dysfonctionnements" ayant conduit à la remise en liberté du tueur de Marseille à la veille de l'attaque.

Le gouvernement a "mis fin" ce mercredi aux fonctions du préfet et du secrétaire de sa préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, après un rapport pointant de "graves dysfonctionnements" dans l'affaire des deux jeunes filles tuées le 1er octobre à Marseille. Une mesure prise officiellement ce mercredi en conseil des ministres. Son successeur est Stéphane Bouillon.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, s'est expliqué, signifiant que " le gouvernement a souhaité une décision disciplinaire et organisationnelle " car la situation "implique une vigilance de chacun à tous les niveaux de l'administration ". En principe également et comme le veut la règle, le préfet ne prend ses fonctions que le troisième lundi après sa nomination.

Le préfet sera encore présent quelques jours, notamment ce vendredi 13, lors de la venue de Gérard Larcher, le président du Sénat, à l'occasion de la passation de pouvoir entre le maire de Marseille et Anne-Marie Bertrand, qui siègera désormais à la place de Jean-Claude Gaudin. En vertu de l'interdiction du cumul des mandats, le maire de Marseille a préféré quitter la chambre haute pour se consacrer à la gestion de sa ville et à la présidence de la Métropole Aix-Marseille.

Au micro de Radio classique, Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, a jugé le limogeage du préfet du Rhône " injuste". Un an plus tard, il le rejoint à Matignon avant d'être nommé au poste très exposé de préfet de Corse en septembre 2008, fonction qu'il exercera durant trente mois avant de rejoindre le cabinet de Claude Guéant.

Dernières nouvelles