Plusieurs voitures incendiées en marge du Congrès des DRH — Bois de Boulogne

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a annulé sa venue en raison d'un

Bois de Boulogne: plusieurs voitures incendiées en marge du Congrès des DRH

41 personnes ont été interpellées ce jeudi lors d'un "rassemblement non déclaré" organisé par un collectif opposé aux ordonnances réformant le droit du travail, en marge d'un congrès de directeurs de ressources humaines des entreprises du CAC 40 au Bois de Boulogne à Paris, a annoncé la préfecture de police. Ces mesures sont considérées comme étant en défaveur des salariés par un mouvement appelé "chasse aux DRH", initié par plusieurs militants de syndicats, d'intellectuels et d'acteurs du "cortège de tête".

Ils y assurent pas ailleurs qu'un "rassemblement statique autorisé par la Préfecture de police de Paris [devait se tenir] à l'intersection de la route de la reine Marguerite et de la route de la Grande Cascade jusqu'à 13h30". 41 personnes ont été interpellées pour "jets de projectiles sur agents de la force publique, port d'arme prohibé, et participation à un attroupement en étant porteur d'une arme", est-il ajouté. Sur Twitter, des vidéos et photos prises par des militants et journalistes sur place, montrent en effet des véhicules incendiés.

Deux heures plus tard, sans que l'on sache bien pourquoi, environ 80 personnes "dont un trentaine était encagoulée" ont commencé à dégrader et incendier des voitures stationnée là. Une chroniqueuse de Mediapart indique ce jeudi en fin de matinée que Muriel Pénicaud aurait annulé sa venue au restaurant étoilé pour la rencontre avec les DRH.

Dernières nouvelles