Des femmes enceintes plus âgées, des bébés plus maigres — France-Maternité

Newborn baby holding mother's hand

Newborn baby holding mother's hand

L'Inserm publie un rapport sur la santé des femmes enceintes et leur bébé avec un état des lieux qui pointe des améliorations mais aussi plusieurs points inquiétants.

Hormis l'âge, le poids est aussi apparu comme un problème chez les mères en 2016.

L'enquête révèle que les femmes enceintes sont de plus en plus âgées. Ainsi, la proportion de naissance chez les 35 ans et plus atteint désormais 21% en métropole contre 19% lors de la précédente enquête de 2010, et 15,9% en 2003. Autre problème pointé du doigt: l'augmentation du surpoids et de l'obésité des femmes enceintes. En outre-mer, le taux d'obésité des femmes enceintes est encore plus élevé: 21%. Un facteur particulièrement inquiétant puisqu'il peut augmenter les risques de pré-éclampsie, de diabète mais aussi de mortalité.

"Pour l'enfant, ça a un impact en termes d'anomalies de croissance in utero, de mortalité foetale, mais aussi probablement à plus long terme sur le poids et la santé de manière générale", rappelle-t-elle. Depuis 1995, à échéances régulières, est conduite une enquête nationale périnatale (1), sous l'égide du ministère de la Santé. Le taux de prématurité augmente depuis 1995 (de 4,5 % en 1995 à 6% en 2016 chez les enfants uniques nés vivants) tandis que la proportion d'enfants de petit poids (compte tenu de la durée de la grossesse) a augmenté durant cette période (de 10,1 % à 10,8 % chez les enfants uniques). Alors qu'elles étaient 17 % à être en surpoids et 10 % à être obèses en 2010, elles étaient 20 % en surpoids et 12 % à être obèses en 2016.

Cette étude, réalisée par l'Inserm, porte sur la totalité des naissances survenues pendant une semaine dans l'ensemble des maternités françaises en 2016.

Dernières nouvelles